La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Domaine de chevetogne

Les amis artistes du Domaine

Sous l’impulsion créatrice de son directeur, Bruno Belvaux, le Domaine vit depuis plusieurs années une métamorphose considérable. A Chevetogne, des artistes venus de Flandre s’accordent harmonieusement avec ceux du cru pour faire du parc un lieu de villégiature où se conjuguent nature et culture.

Benoît Fondu

Architecte des jardins et du paysage de l’Institut supérieur industriel de Gembloux (1985), Benoît Fondu est également diplômé en restauration des paysages, parcs et jardins historiques (Architectural Association - London).

Concepteur autant que jardinier - il débute ses études par le Hoger Rijksinstituut voor Tuinbouw deVilvoorde - il commence sa carrière dans différents ateliers de paysagistes puis à l’arboretum de Waasland. C’est à l’Arboretum de Kalmthout qu’il acquiert sa plus riche expérience. Il reste deux années dans ce lieu unique en Belgique où il continue à se perfectionner en botanique.

Architecte-paysagiste, conseiller horticole, expert dendrologue, il participe en 1987, comme consultant pour English Heritage (Grande-Bretagne), à l’évaluation des dégâts occasionnés par la tempête qui ravage nombre de parcs et de jardins en Angleterre cette année-là. Il travaille en équipe pluridisciplinaire sur plus de vingt parcs.

Son analyse poussée du patrimoine arboré, des structures existantes des parcs lui permet de proposer des méthodes de travail adaptées à la réhabilitation de ces sites. Dans certains cas, ces travaux se poursuivront par des restaurations de parcs anciens.

Il s’associe quelques années (1987-1999) avec l’agence anglaise Landskip & Prospect et le Dr. Andrew.A. Sclater, historien et paysagiste. Il s’investit dans d’importants projets, notamment la restauration complète du parc de Seneffe (Hainaut). Il devient le paysagiste conseil du Domaine provincial de Chevetogne où il mène de front les réaménagements programmés et la mise en place d’une gestion durable du parc. Récemment il a dirigé la pré-étude et il a réalisé le schéma directeur pour la restauration du Parc du Cinquantenaire pour le compte de la Fondation Roi Baudouin.

Ses projets le mènent en Grande-Bretagne, Ecosse, Pays de Galles mais aussi en Suisse, Italie, Allemagne, France et Pays-Bas pour des projets variés : parcs et jardins privés et publics, grands paysages, arboreta, jardins de sièges sociaux, restaurations, créations contemporaines et plaines de jeux.

Benoît Fondu a été administrateur de l’Arboretum de Kalmthout de 1982 – 2000, membre de stearing group pour la création de l’extension du jardin botanique de Kew à Middleton au Pays de Galles, membre of ‘The Advisory Group for the Revival of the Gardens & Designed Landscape of Newhailes (National Trust for Scotland).

De 2000 à 2005 il a été professeur invité à le Hoger Instituut der Kempen (Geel) – formation de master en bio ingénieur.

Lié à la Province de Namur par des contrats de cinq ans, c’est lui qui assure une continuité paysagère inscrite dans le très long terme.

Biodiversité, intégrité du cadre, authenticité du paysage, ruissellement, érosion, en collaboration avec Bruno Belvaux, Directeur du parc et responsable du développement touristique, B. Fondu étudie les différents aspects de «l’interface» sociologique et écologique du parc.

Benoît Fondu

Fondu Landscape Achitects
Rerum Novarumlaan, 122 à B–2170 Merksem
Tél.: 03-645 67 21
Fax: 03-645 58 28

info@f-la.bewww.f-la.be

Marcel Marlier

Marcel Marlier était le célèbre illustrateur des livres Martine, aux éditions Casterman.

Bruno Belvaux, quant à lui, en 1995, ne connaît rien de la nature et des parcs. Il se tourne alors vers la seule réminiscence qu’il garde de l’enfance au sujet des parcs : l’album de la collection farandole «Martine au Parc» de la célèbre série Martine créée par Delahaye et Marlier.

C’est autour même des illustrations de Martine au Parc que Bruno Belvaux structure le schéma directeur du parc de Chevetogne. Il postule que ces douze planches constituent «les fondamentaux de l’enfance» : une biodiversité épanouie et entretenue, le contact naturel avec les animaux, des plaines de jeux spectaculaires, des jeux d’eau, des infrastructures qui favorisent le rapprochement et la rencontre et quelques terrasses ou déguster au soleil des grenadines et des glaces à l’eau.

Dans son esprit, ces «clichés» constituent des «standards», des invariables, indémodables de l’imaginaire enfantin. C’est au cours d’une réunion radio où il rend hommage à Marcel Marlier que celui-ci l’appelle.

Les hommes se voient, parlent illustrations, littérature, se découvrent une admiration commune pour Follet et Huens deux autres grands illustrateurs belges.

Marcel Marlier propose de situer à Chevetogne l’action de son prochain livre. C’est le «jardin de Noé», le jardin de l’Arche alors en construction qui en fournira le cadre.

Pour le plus grand bonheur de B. Belvaux «Martine et l’Arche de Noé» devient le 54ème album des aventures de Martine. Quelques années après Hervé Bazin président de l’Académie Goncourt, Marcel Marlier lui aussi succombe au charme du lieu pour y situer l’intrigue d’un album.

Avec Hergé, Marcel Marlier est chez Casterman un recordman des ventes de livres puisque depuis Martine à la Ferme et rien que dans cette collection, il a vendu plus de septante millions d’albums.

Chaque année, durant le week-end de la Pentecôte, le Domaine organise les «Journées Martine», une gigantesque fête de la littérature et de l’enfance, au cours de laquelle le parc rappelle ce qu’il doit à celui qui en fut le «spirituel» inspirateur.

C’est en son hommage que fut créé le «Sentier Martine» qui traverse les plus beaux jardins du Parc.

Hervé Bazin

L’écrivain français, Hervé Bazin, auteur du célèbre "Vipère au poing" nourrissait une passion pour les coquillages. Sur l’invitation d’une jeune et jolie namuroise, il vient chercher chez nous un spécimen rare, une coquille d’escargot lévogyre (qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre).

Séduit par le Domaine, il lui consacre quelques lignes dans "Le Démon de minuit" qu’il vit et écrit alors. Vous pourrez les lire tout en appréciant le jardin de nœuds qui porte son nom et qui est situé aux pieds du restaurant "Les Rhodos".

Henri Beyaert

Henri Beyaert (1823-1894) est une figure majeure de l’architecture "éclectique" belge. La prestigieuse commande du siège de la Banque nationale de Belgique à Bruxelles lui assure la reconnaissance des milieux influents.

A Chevetogne, lorsque le baron Jacques de Wykerslooth de Rooyesteyn, aristocrate mondain et coutumier des salons les plus fameux de l’époque, fait appel à lui en 1868, Beyaert dessine les plans d’un château de style néo-baroque.

Le bâtiment existe toujours, entre l'ancien parc à cervidés et le parc paysager, à quelques pas de l’Esplanade. Il abrite actuellement des salles de réception et des bureaux mais également le Centre d’Interprétation de la Littérature pour l’Enfance et la Jeunesse (MHiN).

Wybe Kuitert

L’architecte-paysagiste néerlandais, Wybe Kuitert est aussi professeur à l’université d’Art et de Design de Kyoto. Autrefois conservateur de l’arboretum de Kalmthout en Flandre, il a passé de nombreuses années au Japon.

Son expérience de l’art du jardin japonais que peu d’Occidentaux détiennent avec autant de subtilité et de connaissances, l’a désigné tout naturellement pour être l’auteur du jardin japonais de Chevetogne.

Bruno Belvaux

Bruno Belvaux est directeur du Domaine de Chevetogne depuis 1995. A l’origine professeur de français, il place sa direction sous le signe de la «pensée» et réaffirme dans son schéma directeur de 1996, la fonction «philosophique» du parc. Il aime à rappeler que selon lui les parcs seront les maisons de culture du 3ème millénaire, lieux de rencontre féconde d’une nouvelle société métissée, multiethnique, intergénérationnelle.

«Pédagogie», «culture», «art», «hétérotopie», «utopie», «démocratie culturelle», sont les chapitres préférés d’une livre qu’il réécrit chaque jour.

Auteur dramatique (Modèle Déposé, Un jour j’irai à New York avec toi, l’Hymne à l’Amour) il adore aussi la création «directe». Dans le parc, on lui doit l’écriture de deux livres pour enfant, «Le Dernier Dragon de Chevetogne», «L’Autre Mystère de Chevetogne». Il a également imaginé la scénographie générale du Musée NEM, les premières esquisses des plaines de jeux ainsi que la scénographie du MHIN, le nouveau centre d'interprétation du Parc.

Bruno Belvaux, directeur du Domaine Provincial
Tél. 083-687 220 (secrétariat)
Fax 083-688 677

bruno.belvaux@province.namur.be

Benoît Poelvoorde

Entre Benoît Poelvoorde et Bruno Belvaux, une amitié de trente ans s’est concrétisée dans des dizaines de projets artistiques différents : «Modèle Déposé»… one man show joué 450 fois en Europe, l’Expo «Emois au Milieu» qui tourne cinq ans en Province de Namur, etc… Dès qu’il est nommé directeur du parc, Bruno fait appel à Ben pour «esquisser» l’ambiance de ce que deviendront plus tard les grandes plaines du parc.

Rémy Belvaux, Pascal Lebrun et Benoît Poelvoorde travaillent encore quotidiennement ensemble lorsqu’ils esquissent les premières planches de la plaine «pirate» du Bout du Monde. Mais c’est Pascal Lebrun et Benoît Poelvoorde et leur société «Gogolplex» qui dessinent finalement «La ferme des petits». Les croquis initiaux font preuve d’une «folie» qu’il n’a pas toujours été possible de reproduire mais Mickaël de Clerck qui a réalisé la «scénographie» est resté le plus près possible des intentions de Ben en assurant une sécurité et une facilité d ‘entretien optimales.

Serge Depraetere

Serge Depraetere a longtemps été un adolescent turbulent. Pour s’ouvrir au monde, il en a fait le tour, roulé sa bosse, la tête pleine des récits de J. Kerouac et de Ginsberg «Like a hobo». Revenu au pays, il ne sait pas de quoi vivre. Il devient commercial, représentant d’une société qui vend des jeux pour enfants. Un jour un client en faillite refuse de le payer. Il doit 30.000,00 € à ses fournisseurs, 30.000,00 € qu’il n’a pas. Plusieurs nuits, il dessine et donne le jour au projet du «Bounty», le premier bateau de l’histoire des plaines de jeux que la société Eibe commercialisera ensuite à plusieurs milliers d’exemplaires. Son bateau a été copié par tous les fabricants de jeux du monde mais dans sa dimension ludique «The Bounty reste incomparable». Avec G. Beltzig, Bergman, Richter, il est de ceux qui ont révolutionné le jeu de plein air.

Il a su exercer son savoir-faire sur différents projets à Chevetogne comme dans les domaines provinciaux de Kessel-lo, Huizingen, Peerdsbos, Puyenbroek ainsi qu’au Boudewijnpark. Très actif aussi en France, comme à La Courneuve, au Safari de Paugres et au Parc Animalier de Ste Croix. Il est présent également en Allemagne (Fantasia land) et en Hollande (le zoo du Nord à Emmen, Burgers Zoo à Arnhem). Son dernier projet, au stade final de réalisation, est un des plus grands indoors d'Europe sur le site de Gaiaparc à Kerkrade en Hollande. En avril débutera l'installation de la ferme des enfants à Plankendaal et enfin, au niveau international, un projet va voir le jour en Egypte.  A Chevetogne, il a dessiné le Bounty, bâteau échoué de la Plaine du Bout du Monde, le Cheval Bayard et la Plaine de jeux des Cabanes perchées.

SDC-Serge Depraetere Consulting sprl "playful landscaping"

Chaussée de Jette 225 à B-1081 Bruxelles

Ateliers: Eénmeilaan 211/101 à B-2010 Kessel-lo
Tél. et fax: 016/609.209
info@playful.be
www.playful.be

Vincent Matthys - Kazanou

"Kazanou est l’abréviation phonétique de “kaz an nou” qui, en créole, signifie “ notre case”.

Derrière ce nom exotique oeuvre un quadragénaire, Vincent Matthys, ingénieur civil de formation, qui, a décidé de se consacrer à plein temps à sa passion de toujours, le travail du bois. Au sein de Kazanou, Vincent conçoit et réalise de façon artisanale chaque cabane, étape par étape, sans sous-traitance, en conservant la maîtrise de tout le processus de fabrication afin d’offrir un service aussi complet qu’empreint de philosophie et de poésie."

C’est lors du premier salon «Passion Robinson» que Vincent découvre le Domaine de Chevetogne. Le projet dans sa dimension philosophique et démocratique l’emballe immédiatement. Il propose alors au parc d’y installer «gracieusement» une de ses réalisations.

En discutant avec Bruno Belvaux, ils initient en s’inspirant de la tradition africaine alors le projet de «cabane de résolution de conflit», un local perché à 10 mètres du sol désormais «prêté» à tous ceux qui veulent venir «prendre de la hauteur». Chaque année plusieurs dizaines de groupements viennent «réunionner» dans les «cimes».

Vincent Matthys - Kazanou

1000 Bruxelles Belgique
32380 Tournecoupe France
Tél Belgique: 0475/73 74 57
Tél France: 06 58 60 46 28
vincent@kazanou.be
www.kazanou.be

Buro 5 - L'Esplanade

Qu’il soit architecte, urbaniste, architecte d’intérieur, chaque membre de Buro 5 apporte à la structure une expérience qui permet de maîtriser harmonieusement et globalement la réalisation de tout type de projet. Cette compétence porte tout à la fois sur l’intégration urbanistique d’un bâtiment, sur la qualité de sa conception architecturale, en conception comme en rénovation. Pas étonnant dès lors que le projet complexe et pluriel de l’Esplanade de Chevetogne aie passionné l’équipe créative de Buro 5.

Après de longues réflexions avec les gestionnaires du parc le choix fut fait pour le «resto», le «musée» et le «pavillon info» de trois typologies radicalement différentes et «fun» qui ne sont pas sans rappeler les petits bâtiments fantaisistes et curieux : les fameuses «folies» des parcs des XVIIIème et XIXème siècles. Le bâtiment info à la fois «escargot» et «feuille de hêtre» résume à lui seul les deux mondes du parc : l’animal et le végétal.

Buro 5 architectes et associés
Avenue Sergent Vrithoff 123
B-5000 Namur
Tél. 081/231 811
Fax 081/230 731

info@architectures.be
www.architectures.be

Dirk Claesen et Hedwig Snoeckx

Derrière la société Zephyr Wildlife Reproductions se cache au départ le fabuleux taxidermiste limbourgeois, Dirk Claesen, médaillé d’or au World Taxidermy Championship de Salzbourg en 2008. Ses oeuvres hyperréalistes, réalisées en polyester, alimentent les musées et les collections privés du monde entier.

Il a été rejoint par la suite par Hedwige Snoekx qui prendra les rennes de la société au triste départ de Dirk, en 2014. 

A Chevetogne, la société a créé les animaux de l’Arche de Noé, des mammifères marins du plafond de la brasserie-restaurant L’Aquarium, des égarés de l’Arche sur le Sentier Martine. Mais c’est au Musée de la Nature Extraordinaire que son art génial et étrange a pu s’exprimer en toute liberté. Dirk s’est fait connaître dans le monde entier par des qualités de moulage tellement fines qu’elles permettent de reproduire à l’identique la peau du rhino ou celle du requin. Il a commencé «à mouler» il y a vingt ans, conscient de ce que la taxidermie menacerait un jour les espèces.  Hedwige et son équipe ont réalisé tout dernièrement la majeure partie des décors du MHiN.

On trouve leurs œuvres dans les musées de Nairobi, Vilnius, Leyden, Paris, Nausicaa, mais il se sont aussi diversifié vers les events réalisant des éléphants de parade pour Zingaro, des rhinos pour l’artiste Johan Muyle ou la baleine échouée de Scheveningen qui attira autour d’un faux cachalot 25.000 visiteurs en un week-end.

Zephyr bvba

Armand Hertzstraat 21/70
B-3500 Hasselt
Tél.: 0477/395 176
envoyer un email à Zephyr
info@zephyr-wildlife.be
www.zephyr-wildlife.be

Pierre Englebert

Pierre Englebert a deux passions «le paysage» et «l’automobile», deux passions que certains diraient antagonistes, contradictoires en ces temps écologiquement intolérants. Mais comme tous les amoureux de voyage, ce qu’il aime c’est d’arrêter le moteur, de sortir un chevalet et de transformer l’eau des sources en aquarelles transparentes.

Il est l’héritier des Nicolas Bouvier, des Turner, des David Roberts, un de ces observateurs méticuleux du paysage dont les carnets de voyage font entrer dans l’histoire «un arbre au printemps à cinq heures le soir quand le soleil pâlit».

Ses aquarelles sentent le pollen, la mousse… la terre et le schiste ! Cette tradition romantique du carnet de croquis qui favorise la prise de conscience du paysage au travers de la vision de l’artiste, se concrétise superbement à Chevetogne dans les planches pédagogiques du sentier des oiseaux, de la ferme des petits, ou de la plaine de jeux du Bout du Monde.

Pierre Englebert
32 Montegnet
B-5370 Flostoy
Tél.: 083/633 476
illu@englebertpierre.be
www.englebertpierre.be

Günter Beltzig

Avant de s’intéresser au «jeu en bois», Günter Beltzig a d’abord été connu et reconnu comme un grand designer de «meubles» durant les années 70. Sa célèbre chaise que l’on trouve au Deutsches Museum de Munich a beaucoup voyagé durant les années «polyester» à Bern au Design Keller, à New York au museum of Arts and Crafts au Werklund de Munich à Manheim, Ulm et Zagreb.

Plus tard à côté de son boulot de prof d’univ en design il devient conseiller et designer d’une grande marque de jeux d’extérieur «Richter».

Ses discussions avec Bruno Belvaux influencent beaucoup celui-ci dans sa conviction «qu’avant le jeu lui-même», le modelé, la configuration du terrain représentent 80 % de la potentialité ludique d’une zone.

C’est la firme Richter qui avec le projet de Günter Beltzig remporte en 2002 le concours de la plaine de jeux du Bout du Monde.

Vinciane, Stéphane, Albert, toute la «nichée»

Dans la famille Renard, c’est comme au jeu de cartes, on peut demander la fille, le fils ou le père … ils sculptent tous.

Lorsque Bruno Belvaux est devenu directeur du parc, il est naturellement allé vers une famille qui s’est tant investie dans l’art à Rochefort qu’une rue leur a été dédicacée en hommage à leur talent, le Chemin des Trois Renards.

Si vous avez le temps avec votre visite au Domaine, faites une pointe jusqu’au zoning de Rochefort où dans l’atelier vous trouverez certainement l’un ou l’autre «membre de la tribu à l’ouvrage». S’ils ne sont pas là, vous n’avez pas fait le déplacement en vain puisque dans le bois qui entoure l’atelier, sur plusieurs centaines de mètres d’un chemin forestier, ils ont créé un fantastique «parc des statues» qui relate 10.000 ans de sculpture des premières vénus «lactans» et fécondes à l’art abstrait contemporain.

De Vinciane, on peut admirer l’Ophélie noyée du NEM ou les chevaliers «cathares» qui balisent le sentier des statues. Dans les environs, elle a sculpté les «vaches» du rond point de Ciney, «Anna la sonneuse» ou Raymond Devos à Rochefort.

Albert et Stéphane ont sculpté «les chevaliers enterrés» du Cheval Bayard (d'après les maquettes originales de Lucien Belvaux), le Totem des cabanes perchées et la cabarque (cabane/barque) de Robinson Crusoé.

Depuis qu’ils se sont rencontrés au Domaine de Chevetogne sur plusieurs projets, les Renards ont monté avec S. Depraetere une société de jeux et de scénographies monumentales qu’ils exportent dans toute l’Europe.

Atelier Renard
Zoning Industriel 36
B-5580 Rochefort
atelierdartrenard@live.fr

Pascal Le Brun

De cet artiste multidisciplinaire et omniscient, on connaît surtout la célébrissime affiche de « C’est arrivé près de chez vous » censurée dans de nombreux pays puisque la tétine de bébé qui jaillit du cadre y suggère de manière explicite un infanticide.

Mais on ne saurait résumer le talent de cet artiste à ses seules affiches de film. Il est vrai que Pascal Le Brun est un ami de toujours de Benoît Poelvoorde ce qui l’amena à réaliser l’affiche des « Portes de la Gloire »... Mais aussi à co-scénariser les cultissimes « carnets de Monsieur Manathan ».

Sa rencontre avec Bruno Belvaux est antérieure à l’arrivée de celui-ci à Chevetogne. Ils travaillent ensemble depuis plus de 30 ans sur des scénographies théâtrales (Modèle Déposé, des campagnes d’information pédagogique (Démocratie et Barbarie), des expositions (Emois au Milieu), …)

Cet exercice de brainstorming qui consiste à confronter leur imaginaire, Pascal Le Brun et Bruno Belvaux l’ont exercé tour à tour sur des affiches, des bâtiments (La Ferme des Petits), un Musée (Le Nem), des jardins, des plaines de jeux, des tee-shirts, …

Le Brun est un dessinateur surdoué. Chacun de ses croquis est quasi un plan d’exécution. Dans le paysage de Chevetogne, bon nombre de scénographies sont directement issues de ses crayonnés. On lui demande un projet et l’esquisse qu’il remet est quasi un définitif.

C’est de sa table à dessins qu’est sortie l’Arche de Noé, reprise d’abord par les architectes, puis par Marcel Marlier ensuite dans Martine et l’Arche de Noé. Pour le mini stade/théâtre antique, les paysagistes n’ont eu qu’à mettre des cotes sur ses croquis tellement ses projets initiaux étaient déjà aboutis.

L’homme bardé de diplômes (Philo romane, restauration de tableaux) interagit avec Bruno Belvaux à chaque étape du développement du parc par ses croquis, ses crobards, ses dessins griffonnés sur la nappe en papier d’un snack.

Les anglo-saxons appellent ce type de dessinateur un « rougher » de « rough » qui signifie brut. Bruts comme tous ces versos de carton de bière qu’on ramasse après une après-midi à refaire le monde … pardon à refaire le parc.

messier111
Tél.: 064/370 269
www.messier111.com

Partagez :
Facebook
Twitter
"
Adresse
Domaine provincial de Chevetogne
B-5590 Chevetogne
Téléphone
+32(0)83/687.211
E-mail
Nos pages
Photos
Benoît Fondu, Landscape Architects
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D182
Marcel Marlier, Illustrateur
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D180
Hervé Bazin, "Le Démon de Minuit"
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D177
Henri Beyaert (1823-1894)
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D176
Bruno Belvaux, Directeur, Écrivain et Scénographe
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D175
Benoît Poelvoorde, Acteur, Dessinateur
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D185
Serge Depraetere Consulting sprl "playful landscaping"
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D183
Vincent Matthys - Kazanou, Constructeur de Cabanes
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D186
Buro 5 architectes et associés
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D184
Pierre Englebert, Aquareliste
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D178
Pascal Lebrun, Messier 111, Graphiste, Sculpteur, Scénographe
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D181
Vinciane, Stéphane et Albert Renard, une famille de sculpteurs rochefortois
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D187
Atelier CHORA, Emeric Marchal et Marie Martinus, Architectes
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D188
Catherine Somers Modiste, Costumière
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D190
Studio 5/5, Jean-Jacques Quinet
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D191
Manupal
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D193
Zephys Wildlife Reproductions
http%3A%2F%2Fwww.chevetogne.be%2Findex.php%3Frub%3Dpage%26page%3D45%26photo%3D425