La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Domaine de chevetogne

L'histoire du Domaine

Une propriété bourgeoise

Propriété aristocratique, le château est construit en 1868 par l’architecte Henri Beyaert pour le baron Jacques de Wykerslooth de Royesteyn.

La baronne Maria de Villegas de Saint-Pierre fait entrer le Domaine dans l’histoire en imposant sa figure charismatique de femme «moderne», érudite humaniste et engagée. Elle transforme le château en hôpital de campagne en 1914 avant de rejoindre la Reine sur l’Yser et de créer elle-même un hôpital à Poperinge.

Le dernier propriétaire privé est Monsieur Valéry Cousin, administrateur de sociétés. Son épouse, Alice Wielemans, appartient à la grande famille de brasseurs bruxellois Wielemans-Ceuppens.

En 1969, au décès de Monsieur Cousin, la Province de Namur rachète le domaine de plus de 453 ha pour l’ouvrir au tourisme social.

Un grand parc de service public

Les choix d’orientation qui ont prévalu depuis 1969 quant à ses aménagements n’ont pas toujours fait l’unanimité. Partisans d’une écologie dure et défenseurs d’un tourisme de masse se sont souvent affrontés. En quelques années, les différentes conceptions sur l’approche de la nature ont considérablement évolué. Pas un jour ne se passe sans que la transformation de l’un ou l’autre site ne mobilise autour du débat «de l’intégrité du cadre», militants d’une nature sauvage et adeptes modérés d’un interventionnisme minimal.

L’option qui a prévalu lors de l’acquisition du Domaine d’un tourisme «soft»- nature, plaines de jeux, pédagogie, convivialité, famille- a rallié depuis quarante ans toutes les familles politiques … qui revendiquent à juste titre le travail réalisé généralement, considéré comme «le» parc le plus important du pays.

La nécessaire «constance» indispensable dans la gestion d’un parc est évidemment difficilement compatible avec les calendriers «politiques» que nous connaissons chez nous, mais le collège provincial, en travaillant par «plan quinquennal», en déléguant depuis quinze ans le schéma directeur paysager à l’architecte paysagiste Benoît Fondu, a su montrer sa volonté d’agir sur le long terme et de privilégier la «continuité».

Un collège provincial entièrement investi

Le député responsable du Domaine est Jean-Marc Van Espen, mais l’ampleur des enjeux du parc mobilise fréquemment l’énergie de l’ensemble des députés provinciaux qui tous, au travers de leurs compétences, accompagnent les destinées du parc. Philippe Bultot (enseignement), Geneviève Lazaron (culture), Coraline Absil (environnement).

Depuis quelques années, fonctionnaires et personnel politique ont travaillé de concert à un consensus sur la plupart des objectifs du parc. Cette unanimité était en effet indispensable pour aller chercher auprès des Fonds Européens, les budgets nécessaires à de tels équipements.

Si de temps à autre, l’une ou l’autre voix divergente se fait entendre sur la question de son coût, le parc ravit une clientèle fidèle qui sur base d’évaluations se révèle être à 98,5% entièrement satisfaite de la qualité du projet. Le Domaine accueille 450.000 visiteurs par an.

Si vous désirez en savoir plus sur la Province de Namur et l’administration provinciale, cliquez ici.

Partagez :
Facebook
Twitter
"
Adresse
Domaine provincial de Chevetogne
B-5590 CHEVETOGNE
Téléphone
+32(0)83/687.204
E-mail
Responsable
Angeline Sedran, Responsable pédagogique
Nos pages